Logo ÉBÈNE.png
Bois noir .webp
KEVIN-MILLET-3585_HD.jpg

Simon Morin arrive en force avec son premier album en carrière ÉBÈNE paru le 4 novembre 2019. Il a présenté ce nouvel album devant salle comble aux Foufounes électriques. Cet album comportant 10 chansons aux tendances pop/rock/électro 100% francophone évoque des sujets sombres. Sept de ces pièces ont été des singles radios. 

 

Simon Morin a collaboré avec Kevin Goudreault sur la chanson Les pieds dans le vide. Une première expérience d’écriture pour l’artiste. Plusieurs collaborateurs figurent sur cet album tel que Lynda Lemay, Amai Laoni, Steve Marin et plusieurs autres. 

 

Simon Morin est allé jusqu’au bout de ses idées pour cet album sans se mettre de barrières ni penser aux normes. 

 

Deux de ses plus beaux clips ont été réalisés par Usef Naït avec les titres Noir et Les pieds dans le vide. 

Pochette EBENE.jpg
Bois noir .webp

Livret de pochette

SimonMorin-9521.jpg
  • Youtube

CLIPS

ebene [ ].png

Paroles de l'album

LES PIEDS DANS LE VIDE 

 

Un point s’allume sur l’écran radar

Léger comme une plume, pure œuvre d’art

Tout roule au ralenti, l’élan m’impose son rythme défini

Retour aux origines, l’instinct domine

Ma tête carbure à plein régime

Vivre l’inconnu, soir après nuit 

Les pieds dans le vide et le reste qui suit 

 

J’en perds tous mes moyens, je vois au-delà du destin

Sa foudre qui m’emporte, je danse au rythme de ses mains

Oh

Oh

 

Comme une proie, sans aucun présage, mais solide comme un phare en plein orage

Incorrigible devant ma confiance, aucun souffle pour l’indépendance 

Retour aux origines, l’instinct domine, ma tête carbure à plein régime 

Vivre l’inconnu, soir après nuit 

Les pieds dans le vide et le reste qui suit 

 

J’en perds tous mes moyens, je vois au-delà du destin

Sa foudre qui m’emporte, je danse au rythme de ses mains

Oh

Oh

 

L’horloge compte, la tension monte

Capturer le temps, paralyser le monde

 

J’en perds tous mes moyens, je vois au-delà du destin

Sa foudre qui m’emporte, je danse au rythme de ses mains

J’en perds tous mes moyens, je vois au-delà du destin

Sa foudre qui m’emporte, je danse au rythme de ses mains

Oh

Oh

 

Musique & Paroles : Simon Morin &

ELLE VEUT 

 

Elle veut des promesses mais pas trop

Elle veut de la tendresse avec des muscles

Elle veut une épaule sous ses sanglots

Elle veut et elle veut toujours plus

Elle veut que je reste à ses coté

Elle veut que je lui laisse du cordon

Que je m’attache mais pas serré

Elle veut qu’on se fasse un horizon

 

Et moi, je suis prêt à lui dire tous les mensonges qu’elle veut entendre

Pour elle je brûlerais de désir jusqu’à doucement tomber en cendres

Et moi, je suis prêt à lui faire d’immenses projets d’avenir

Et de l’amour spectaculaire oui je suis prêt à l’éblouir

 

Elle veut vivre d’eau fraîche et d’oseille

Elle veut le contrôle de l’abandon

Elle veut son prénom dans mon sommeil

Elle veut que je l’aime à sa façon 

Elle veut des mots crus dans son oreille

Elle veut une sauvage délicatesse

Se promener nue sous mon soleil

Elle veut que je l’enlace que je la berce

 

Et moi, je suis prêt à lui dire tous les mensonges qu’elle veut entendre

Pour elle je brûlerais de désir jusqu’à doucement tomber en cendres

Et moi, je suis prêt à lui faire d’immenses projets d’avenir

Et de l’amour spectaculaire oui je suis prêt à l’éblouir

 

M’essouffler dans ses tempêtes

M’engouffrer dans ses yeux clairs

J’ veux m’emprisonner dans sa tête

J’ veux m’enraciner dans sa chair

Elle veut le fruit de ma passion

Elle veut la fougue de ma jeunesse

Elle se méfie de mes pulsions

Elle ne veut pas que je la blesse

 

Et moi, je suis prêt à lui dire tous les mensonges qu’elle veut entendre

Pour elle je brûlerais de désir jusqu’à doucement tomber en cendres

Et moi, je suis prêt à lui faire d’immenses projets d’avenir

Et de l’amour spectaculaire oui je suis prêt à l’éblouir

 

Je suis pressé de lui offrir un paradis à sa mesure

S’il faut l’enfer pour la séduire je mettrai du gris dans son azur

Je veux ses larmes dans mes cheveux je veux son âme dans mon ciel

Qu’entre nos doigts il y ait des nœuds qu’entre mes draps il n’y ait qu’elle !

RESTE

 

On a fait de nos cœurs

Des papillons qui courent

Qui font de la lueur

À n’ plus y voir autour

On s’est dit que l’ivresse

C’ tait la lumière du jour

On n’ s’est pas mis de laisse

C’est peut-être ça l’amour 

 

Rien n’est acquis, jamais

Tant qu’il y a de la vie, de l’envie 

 

Mais on y est presque, au milieu du reste

Ces âmes qui s’éloignent, qui tombent, qui sombrent

J’accepterai tes gestes, pourvu que tu restes 

 

T’es belle comme les regrets

Qui assomment la foule

C’est bien ce qui m’effraie

T’es une rivière qui coule

J’ai compris qu’ les promesses

T’en avais rien à foutre

Que malgré mes caresses

Y aurait toujours le doute

 

Rien n’est acquis, jamais

Dans les bras de tes nuits, de la vie 

 

Mais on y est presque, au milieu du reste

Ces âmes qui s’éloignent, qui tombent, qui sombrent

J’accepterai tes gestes, pourvu que tu restes 

 

On le sait qu’entre nous Tout est si différent

On partage la pluie Ensemble on suit le vent

Je crois que j’ai compris Ta vie, celle d’avant

Alors restons ici Unis 

 

Mais on y est presque, au milieu du reste

Ces âmes qui s’éloignent, qui tombent, qui sombrent

J’accepterai tes gestes, pourvu que tu restes 

 

Parce qu’on y est presque, faut pas qu’on se laisse

Comme ces âmes qui s’égarent, qui tombent, qui sombrent

Je n’ serai que souplesse pourvu que tu restes 

Reste 

Musique : Simon Morin &

Paroles : 

Musique & Paroles : 

C’EST ÉCRIT DANS LE CIEL

 

Il en faudra, du vent

De la colère, autant

Pour me voir reculer

 

Il en faudra des coups

Pour ne plus être debout

Pour te laisser aller

 

C’est écrit dans le ciel et partout dans ma tête

C’est écrit ton prénom, il ne peut disparaître

C’est écrit dans le ciel, t’es partout dans ma tête

C’est écrit dans le ciel

 

Il en faudra des jours

Où c’est le froid autour

Pour me voir renoncer

 

C’est écrit dans le ciel et partout dans ma tête

C’est écrit ton prénom, il ne peut disparaître

C’est écrit dans le ciel, t’es partout dans ma tête

C’est écrit dans le ciel

 

C’est écrit dans le ciel et partout dans ma tête

C’est écrit ton prénom, il ne peut disparaître

 

C’est écrit dans le ciel, t’es partout dans ma tête

C’est écrit ton prénom, il ne peut disparaître

T’as écrit dans le ciel, t’es partout dans ma tête

T’as écrit dans le ciel

C’est écrit dans le ciel

C’est écrit dans le ciel

Musique : 

Paroles : 

AILLEURS

 

J’ai connu la souffrance

Perdu l’innocence

J’ai vu l’envers du décor

L’envers de moi

 

Feux d’ paille, tas de cendres

Longue est la descente

Au cœur de sombres lueurs

 

Ta main tendue dans mon enfer

Me tire là-haut vers ta lumière

Amène-moi

 

Ailleurs Ailleurs

Amène-moi Ailleurs Ailleurs 

Amène-moi ailleurs 

 

J’ai une existence

Complexe et intense

Plongé au fond du décor

Loin de moi

 

Si je me brûle les ailes

Je ne vois plus le ciel

Au cœur de sombres lueurs

 

Ta main tendue dans mon enfer

Me tire là-haut vers ta lumière 

Amène-moi

 

Ailleurs Ailleurs

Amène-moi Ailleurs Ailleurs 

Amène-moi ailleurs 

 

Ta main tendue dans mon enfer

Me tire là-haut vers ta lumière

Amène-moi Oh ! Conduis-moi

 

Guide-moi vers d’autres univers 

Amène-moi

 

Ailleurs Ailleurs

Amène-moi Ailleurs Ailleurs 

Amène-moi ailleurs 

Musique & Paroles : 

NOIR

 

On s’était dit pas de promesses, pas de paroles en l’air

On s’était juré de rester droits, de rester fiers

On a failli ne plus jamais se voir encore

Aujourd’hui je n’arrive pas à croire

 

Je n’arrive pas à croire

À toutes tes idées noires

Mais dis-le moi encore

Qu’on se sortira du noir 

 

Je parle, tu parles

Et tu me gardes dans le doute

Je parle, tu parles, j’écoute, tu me coupes 

 

On s’était dit pas de promesses, pas de paroles en l’air

On s’était juré de rester droits, de rester fiers

Mais mes genoux fléchissent quand ta main se glisse dans mon cou

Et tes yeux fixés dans le vide ont crié au secours

 

Je n’arrive pas à croire

À toutes tes idées noires

Mais dis-le moi encore

Qu’on se sortira du noir 

 

Je n’arrive pas à croire

À toutes tes idées noires

Mais dis-le moi encore

Qu’on se sortira du noir 

Musique & Paroles : 

NOUS  

 

On s’est aimé, c’était si doux

Tous ces matins entre tes bras

Toutes ces nuits, joue contre joue

Le bonheur nous suivait pas à pas

Mais souvent le temps joue contre nous

Sans avertir, l’hiver est là

Parfois la vie ne dit pas tout

Et le vent tourne, l’amour s’en va...

 

Nous n’avons plus besoin de nous

On ne sait plus se rendre heureux

Nous n’avons plus besoin de nous

Mais saurons-nous nous dire adieu ? 

 

On s’est aimé sans garde-fou

On s’est fait la guerre plus d’une fois 

L’orgueil était au rendez-vous

Portes qui claquent, verre en éclats

Mais souvent le temps joue contre nous 

Un beau matin, il fait si froid

Parfois la vie ne dit pas tout

On se retourne, l’amour s’en va... 

 

Nous n’avons plus besoin de nous

On ne sait plus se rendre heureux

Nous n’avons plus besoin de nous

Mais saurons-nous nous dire adieu ? 

 

On s’est aimé, c’était si doux

Jamais mon cœur ne l’oubliera

L’amour est fort quand il est fou

Peut-on s’aimer plus d’une fois ? 

 

Nous n’avons plus besoin de nous

On ne sait plus se rendre heureux

Nous n’avons plus besoin de nous

Mais saurons-nous nous dire adieu ?

Musique & Paroles : Stephane Blanchette & Jean- François Poulin

IL Y A DES HEURES 

 

On devrait s’enfuir ailleurs

Loin des longues insomnies

Partout je vois courir la peur

Et l’ombre de nos ennemis

 

Je crois bien qu’il n’y a que toi

Pour calmer la douleur

 

Pour me dire qu’il y aura d’autres fois

Des promesses meilleures 

 

Mais il y a des heures

Il y a des heures où j’ n’y crois pas

Il faudra beaucoup d’amour

Pour oublier ce froid

 

Il y a des heures

Où ça ne s’arrête pas

On jettera nos billets retour

Et on n’reviendra pas

 

Rappelle-moi le goût du bonheur

Ça fait longtemps que j’ai grandi

Je compte les doutes et les erreurs

Et j’ai rien comme économies

J’ai juste un plan, une drôle d’envie

De m’accrocher à toi

Prendre ta main, aller vivre

Où ton sourire me dira

 

Mais il y a des heures

Il y a des heures où j’ n’y crois pas

Il faudra beaucoup d’amour

Pour oublier ce froid

 

Il y a des heures

Où ça ne s’arrête pas

On jettera nos billets retour

Et on n’reviendra pas

 

Plus loin

Peut-être qu’on arrivera

À passer entre les balles

Plus loin

Mais ça ressemble à quoi

Une vie juste normale ?

 

Mais il y a des heures

Il y a des heures où j’ n’y crois pas

Il faudra beaucoup d’amour

Pour oublier ce froid

 

Il y a des heures

Où ça ne s’arrête pas

On jettera nos billets retour

Et on n’reviendra pas

Musique : 

Paroles : 

SAUVE-NOUS            

Je me sens traqué encore une fois 

Ils sont tous là au fond de moi

Le sens-tu à quel point ils me font du mal ? 

J’ai besoin de toi

Si je tombe, je nous fais tomber 

Si je sombre, je nous fais sombrer

Tous les deux

 

Sauve-nous et chasse tous mes démons

Sauve-nous ramène-moi à la raison

Il n’y a que toi qui as ce pouvoir 

De voir en moi et... nous

Sauve-moi, sauve-nous 

Sauve-moi, sauve-nous 

 

Loin dans mes entrailles, ils sont toujours là 

À l’affût des failles, des faux-pas

Ressens-tu la douleur que je sens en moi 

J’ai besoin de toi

Si je glisse, je nous fais glisser 

Si je lâche, je nous fais lâcher

Tous les deux 

 

Sauve-nous et chasse tous mes démons

Sauve-nous ramène-moi à la raison

Il n’y a que toi qui as ce pouvoir 

De voir en moi et... nous

Sauve-moi, sauve-nous 

Sauve-moi, sauve-nous

Sauve-moi, sauve-nous 

Sauve-moi, sauve-nous

Il n’y a que toi qui as ce pouvoir

De voir en moi et... nous

Sauve-moi, sauve-nous 

 

Si j’ai peur ? J’ai peur pour nous deux

Si je me blesse, je vais nous blesser, tous les deux 

 

Sauve-nous et chasse tous mes démons

Sauve-nous ramène-moi à la raison

Il n’y a que toi qui as ce pouvoir 

De voir en moi et... nous

Sauve-moi, sauve-nous 

Sauve-moi, sauve-nous

Sauve-moi, sauve-nous 

Sauve-moi, sauve-nous

Il n’y a que toi qui as ce pouvoir 

De voir en moi et... nous

Sauve-moi, sauve-nous

Sauve-moi 

Sauve-moi

Musique & Paroles : 

SAISONS

 

Criblé de vent

J’ai le cœur qui fend

La fin outreuse qui m’attend

La pluie sur les yeux

J’ai la tête qui pèse

Les pieds pensifs qui balancent 

 

Même si l’histoire est pour nous deux

J’ suis le seul qui y perd quelque chose de précieux

Mais d’avoir mal c’est encore mieux

Ça fait brûler le sort que tu jettes sur le feu

 

L’été s’étend, s’endort mal sur les creux

L’hiver qui gronde, le printemps ira mieux

L’automne qui pleure, de tes paupières s’échappent tes yeux Oh !

Et mes humeurs en tremblent

J’ai les mots qui s’étranglent

Qui se taisent à crier des insultes pour t’effacer

Et les couleurs en prennent

Une tournure qui déteint

Le vin sur tes lèvres et ta peau sur la mienne

 

Gonflé de rage

J’ai le cœur qui perce

Le feu ardent de l’orage

La foudre dans les yeux

J’ai la haine qui largue

Maudit vivement ton visage

 

Même si l’histoire est pour nous deux

J’ suis le seul qui y perd quelque chose de précieux

Mais d’avoir mal c’est encore mieux

Ça fait brûler le sort que tu jettes sur le feu

 

L’été s’étend, s’endort mal sur les creux

L’hiver qui gronde, le printemps ira mieux

L’automne qui pleure, de tes paupières s’échappent tes yeux Oh !

Et mes humeurs en tremblent

J’ai les mots qui s’étranglent

Qui se taisent à crier des insultes pour t’effacer

Et les couleurs en prennent

Une tournure qui déteint

Le vin sur tes lèvres et ta peau sur la mienne

 

L’ombre que tu jettes sur les souvenirs de nos vœux

Les promesses que t’as jetées sur le feu

Les poussières qui sont tombées de nous deux 

 

L’été s’étend, s’endort mal sur les creux

L’hiver qui gronde, le printemps ira mieux

L’automne qui pleure, de tes paupières s’échappent tes yeux Oh !

Et mes humeurs en tremblent

J’ai les mots qui s’étranglent

Qui se taisent à crier des insultes pour t’effacer

Et les couleurs en prennent

Une tournure qui déteint

Le vin sur tes lèvres et ta peau sur la mienne

Musique & Paroles :